La magie vaudou

Qu'est ce que La magie Vaudou ?

Historique de la magie vaudou

Le vaudou vient d’Haïti, engendré par le chaos et la guerre à la fin du 18ème siècle.

En 1804, l’île proclama son indépendance, la population blanche, inspirée de la Révolution française de 1789, déclara Haïti comme une république indépendante. Les noirs étant exclus de ce nouveau système, ils entamèrent une seconde révolution et chassèrent les blancs du pouvoir. Un an après l’indépendance, l’île est déchirée par un conflit interne entre les populations noires et hispaniques. En 1843, la guerre civile prit fin et Haïti fut divisé entre les Créoles parlant français et les Dominicains parlant espagnole.

Les origines des Loas 

Un petit groupe d’anciens esclaves ont fuit la guerre en 1793 pour s’abriter dans les cimes inaccessibles des montagnes de la Sierra de Monte Christi. Ils appartenaient à la culture Africano-indienne qui était la norme en Haïti. Ils se confessèrent à Leghba, Erzulie, Guédé et Ougan, des esprits d’anciennes croyances d’Afrique.e

Quelque chose leur arriva dans les montagnes. D’après les légendes, les dieux ont prit possession de leurs corps et ils sont devenus les Loas immortels. De retour aux pieds de la montagne, ils enseignèrent en secret le vaudou à une poignée d’élus. De plus en plus de Loas de la foi traditionnel sont venus dans l’Illusion pour posséder des corps, rendant leurs propriétaires immortels, durant les deux cent dernières années.

Le vaudou était devenu une échappatoire à la mort. Le vaudou est une religion basée sur la peur et la superstition. Aucun homme ne peut conquérir la mort sans protection. C’est pourquoi la mort correspond à l’oubli. La peur est si forte que personne ne peut l’arrêter, nous choisissons simplement de l’oublier afin de nous échapper. La Passion est toujours apparentée dans les cérémonies vaudou à du sexe débridé afin de fournir la force nécessaire pour rencontrer la mort et choisir la peur plutôt que l’oubli.

Les prêtres vaudou se laissent volontairement posséder par les Loas durant les cérémonies. En atteignant l’extase, ils leur donnent assez de force afin de dépasser les barrières de la mort et de la peur. Ce pouvoir peut être transféré vers d’autres personnes au travers de la forme du Loa, les mettant en transe jusqu’à ce qu’ils perdent le contrôle.

Les Guédés

Dans la religion vaudou, les Guédés sont les maîtres de la mort, des cimetières, des carrefours mais aussi des spectres et des esprits. Ce sont des esprits très respectés et craints par les adeptes du vaudou. Le principe du vaudou est de briser les frontières de la mort, les premiers rituels ont pour principe d’utiliser un mélange de science et de magie afin de tuer une personne et de la faire revivre sous forme de zombie. Ce genre de rituel est contrôlé par les Guédés comme Baron Samedi ou encore les Petro, les Loas obscures.t

Grâce aux pouvoirs que les Guédés accordent au prêtre vaudou, ce dernier peut immuniser les personne contre la mort ou encore l’amnésie de la réincarnation. Une personne qui sera tuée plusieurs fois et ramenée d’entre les morts autant de fois pourra s’affranchir de sa peur de la mort et devenir immortelle. Cette personne peut se forcer à rester dans son corps ou encore, si son corps est détruit, peut le quitter sous forme d’esprit et posséder un nouveau corps.

Baron Samedi

Il est le maître de la mort et de la résurrection. Il est le père des Guédés. Il s’agit de l’esprit le plus connu en dehors d’Haïti. Dans la religion vaudou, il commande toute une légion de baron et autres esprits des morts. Il peut prendre de nombreuses formes mais apparait le plus souvent comme un homme noir de grande taille avec un chapeau haut de forme maquillé en squelette.c

Baron Samedi possède un Equilibre mental très bas mais n’est pas totalement hors de contrôle, il peut choisir qui il possède et peut aider les autres personnes à passer au travers de la mort.

Maman Brigitte

C’est la femme de Baron Samedi. C’est la mère des Guédés. Son nom est cité dans la plupart des rituels liés à l’extase sexuel incontrôlable afin d’endurer la mort. Bien que son Equilibre mental soit très faible, elle n’est pas hors de contrôle.

Nibo

Il est le Guédé des morts violentes à caractère sexuel. C’est une créature inhumaine totalement dépravée dont l’apparence se rapproche de celle d’un Népharite. Il possède un Equilibre mental très faible.

Les Loas

Les prêtres vaudou peuvent appeler les loas et les inviter à « chevaucher » son corps au cours de rituels. Mais les Loas ne sont pas des créatures de contes de fées mais bel et bien des humains proches de l’Eveil qui ont trouvé le moyen de briser les chaînes de la mort.

Les Loas peuvent prendre la forme d’un esprit ou encore peuvent prendre possession d’un corps humain ou animal. Ce sont des humains avec un équilibre mental très faible pour la plupart, qui ont découvert comment conquérir la mort. Ce sont des démons tordus et pervers qui possèdent des corps et répandent la terreur.

Pourtant, certains Loas ont réussit à garder un équilibre mental élevé et cherchent avant tout à aider les hommes à atteindre l’Eveil à leur tour. Certain rituel de la religion vaudou permettent d’éloigner les Licteurs ou encore permettent d’atteindre l’Eveil.

Les Loas sont regroupés en deux catégories, les Rada, qui sont des esprits bienveillants et les Petro, les esprits du mal.

Bacaoubaca

Il s’agit d’un des plus puissants Loa Petro. C’est un Loa connecté à la magie noire, à la destruction et à la mort. C’est plus une créature monstrueuse qu’un être humain avec un Equilibre mental terriblement bas. Seuls les sadiques et les fous sans aucun instinct de préservation ont l’audace de l’invoquer.

Erzulie

Il s’agit de l’un des Loa possédant un Equilibre mental élevé. Elle est avec Leghba et la Guédé Maman Brigitte l’un des plus anciens Loa, ceux qui ont fondé le vaudou il y deux cent ans.V

Selon la légende, Erzulie a décidé de ne pas atteindre l’Eveil tant que l’humanité ne sera pas libérée. C’est le Loa Rada de l’amour et de la passion. Avec Maman Brigitte elle peut posséder les humains afin de les aider à dépasser les peurs au moment où survient la mort.

Leghba

Loa Rada avec un Equilibre mental très élevé, il a quitté le monde des vivants pour emprunter le chemin de l’Eveil. Certain disent qu’il est resté piégé dans le Nirvana et perdu à jamais, d’autres disent qu’il reviendra bientôt lorsqu’il aura atteint l’Eveil afin d’aider les hommes.

C’est le Loa gardien des portes invisibles. A ce titre il est toujours invoqué en premier dans les cérémonies.

Damballa

Il est le plus puissant des Loa Petro. C’est le « Serpent » de la connaissance et de la puissance de la mort. Il est le protecteur des conjureurs de la Mort. Il est invoqué lors de cérémonie de résurrection et de transfert d’esprit. C’est une créature maléfique dotée d’un Equilibre mental extrêmement faible.o

La Magie Vaudou

La magie vaudou est divisée en deux branches ; la magie blanche et la magie noire, cette dernière étant un mélange de nécromancie et de malédiction. Il n’y pas de frontière distincte entre les deux branches, les prêtres utilisant les deux sans distinction, tout dépendant des buts à atteindre.

Cependant, il est bon de faire une distinction entre les pratiquants, les hougans et mambos, et les bokors.

Les hougans et les mambos 

Les hougans (mambos pour les prêtresses) sont des prêtres vaudou qui pratiquent alternativement la magie blanche et la magie noire dans un but positif. Les hougans pratiquent la magie noire avec méfiance car ils savent que pour s’y adonner, ils doivent avoir passé un accord avec un Petra qui les détruira tôt ou tard.

La magie vaudou possède deux composantes essentielles, un support matériel et un support magique, le wanga, qui est l’effet procuré par le Loa ou le Guédé en échange d’offrande ou d’obligations précises.

Les wanga sont des sortilèges faisant appel à un Loa, donnant à un objet une fonction ou un pouvoir particulier dont l’aire d’effet peut varier. Ils servent à tout et n’importe quoi, l’important est d’y croire.

Ils sont répartis dans trois catégories :

- Ceux qui visent une personne et dont les effets sont positifs ou au moins désirés (gagner au loto…).

- Ceux qui visent à se protéger contre certains éléments ou à s’en protéger (protéger une récolte…). Ils sont plus complexes et par la même occasion, plus dangereux.

- Ceux destiné à se défendre d’un envoutement ou d’un Loa mécontent, appelé gads. Ils sont l’arme principale des hougans contre les bokors.

Les bokors 

Ces sorciers sont proches des conjureurs de la Mort. Ils pratiquent des rituels de magie noire en compagnie d’initiés maléfiques. Ces individus, les « zobops » sont connus à Haïti sous le nom de « sectes rouges ». Ils représentent parfaitement ce que le commun des mortels se fait de l’imagerie vaudou ; cortège de sacrifices humains, cannibalisme et infanticides.

Evidemment, les bokors sont craints et sont les seuls à pratiquer le rituel de zombification et de malédiction par effigie.